La fabrique de carton

Débuts : peut-être au XVIe siècle déjà. Le 17 décembre 1636, la Diète réunie à Sion autorise la construction d’un moulin à papier à Vouvry. Le Grand Châtelain Christian de Nucé en est le propriétaire. L’eau pure du Fosseau influence le choix du site car 1 kg de papier nécessite 1000 l. d’eau. Les chiffonniers parcourent la région à la recherche de vieux chiffons: la matière première.


En 1664, Kaspar Stockalper est propriétaire et met la papeterie en gérance. Au XVIIIe siècle, divers propriétaires se succèdent : Pignat, de Nucé, de Rivaz, Parchet...


En 1819, un incendie détruit complètement la papeterie. Au début du XIXe siècle, la papeterie est reconstruite mais c’est une période difficile pour les anciens moulins à papier à cause des nouvelles machines à faire le papier.


Dès 1842, des propriétaires suisses alémaniques reprennent la fabrique : WEBER et SCHOCH.


En 1861, WEBER et SCHOCH lancent la fabrication du carton et du papier d’emballage.


En 1862, SCHOCH et FIERZ se spécialisent dans le carton.


En 1874, un second bâtiment est construit plus bas à la place d’une ancienne tannerie.


En 1890, on remplace la roue hydraulique par une turbine à force mécanique. Nouveau directeur Ulrich SCHELLING.


En 1910, arrivée de l’électricité, belle production avec des installations modernisées.


En 1914, nouvel hangar de séchage.


En 1932, lancement de la production de contrefort de chaussures et de carton-cuir.


En 1959,30 employés pour 1200 tonnes de carton.


En 1942, création de la Société Albert SCHELLING et Cie avec 21 employés et ouvriers. Constants investissements et modernisations des installations.


Années 70, Albert et Louis SCHELLING (la 3ème génération) modernisent encore davantage l’usine et produisent divers types de carton avec 40 employés.


Années 90, une nouvelle société anonyme Vouvry-Cart reprend les installations. La production continue malgré beaucoup de difficultés conjoncturelles.


1999, fin de la production, la Commune de Vouvry rachète l’ensemble de la fabrique.


En 2000 au printemps, au printemps le site est rasé. Le terrain attend toujours une nouvelle affectation.







6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout