CAFE de la gare-Rue de la gare

Dernière mise à jour : 5 août 2021

Avec l'arrivée prochaine du chemin de fer, le Conseil Communal décida, en 1858, de créer un nouveau grand chemin : la rue de la Gare. Ceci nécessita des expropriations à Sous-Vanel et au Pré-de- Miâ, ainsi que le redressement du canal des Chambettes pour construire un pont digne de ce nom.


La ligne du Tonkin fut inaugurée le 15 juillet 1859.


En 1860, le conseil décida de construire le Buffet de la Gare.


En 1861, Michel Hippolyte Cornut et son fils Joseph allèrent jusqu’à Montreux avec un petit char pour acheter des jeunes platanes auprès de la commune. Les arbres furent plantés tout au long de la nouvelle rue, dès Sous-Vanel.


A la même époque, on aménagea un nouveau chemin pour aller aux Barges et on planta des peupliers jusqu'aux Levaux.


D'après Hippolyte Pignat – Recueil de notes et documents historiques




 

Séchoir de tabac


En Europe, le tabac est arrivé au milieu du XVI siècle avec les conquistadors.


Malgré son succès (ou à cause) le tabac est d’abord interdit par les autorités civiles et religieuses. Mais dès le XVII e siècle, son essor est remarquable.


Sa culture se développe dans la plaine du Rhône asséchée dans les années 30.


Dès 1934, quelques vouvryens se lancent dans la nouvelle culture. Pour en faciliter le séchage, les planteurs s’associent pour créer un hangar de séchage en 1945. Ainsi nait le Séchoir à Tabac Turmac SA qui est, en 1946, le plus moderne et l’un des plus grands d’Europe.


Suivent des années de belles récoltes bien payées. Mais la diminution des ventes du cigarettes, de tabac à pipe, les difficultés du séchage artificiel de variétés non adaptées font que le Séchoir cesse ses activités en 1981.


Source : le Tabac dans la vallée du Rhône de 1700 à 1981

Divers collaborateurs : Editions Pillet Martigny 1981


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout